AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonjour/Bonsoir Invité et bienvenue sur La bataille de Tell El Amarna
l'unique jeu de rôles inspiré de l'Egypte antique dans sa période la plus sombre.
Le forum à ouvert ses portes officiellement le 05/04/2019
vous pouvez désormais vous inscrire ou réserver votre personnage
Partagez
 

 Celui qui s'applique à la vengeance garde fraîches ses blessures. [Nardhek]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Horizon of Aton
Néfernéferouaton
Messages : 175
Date d'inscription : 01/04/2019
Rang : Princesse
Localisation : El Amarna
Relation : Eprise en secret du chef des Medjays Taharqa
Horizon of Aton
MessageSujet: Celui qui s'applique à la vengeance garde fraîches ses blessures. [Nardhek] Celui qui s'applique à la vengeance garde fraîches ses blessures. [Nardhek] EmptyLun 15 Avr - 20:11


 
 
Celui qui s'applique à la vengeance garde fraiches ses blessures
Ft. Nardhek
Encore un jour passé à faire semblant. Combien de temps allait elle devoir se livrer à ces simulacres avant que son frère daigne enfin rétablir l'ancien culte comme il le lui avait dit tandis qu'il avait découvert qu'elle priait en secret Isis. Même si la princesse jouait très bien la comédie devant le peuple qui se réunissait chaque jour pour célébrer Aton, son âme souffrait de devoir ainsi se livrer à cet exercice.

Elle se sentait prisonnière de ce rôle qu'elle ne voulait plus jouer, se sentant appelé avec force par d'autres Dieux...ceux d'avant la réforme de son hérétique de père. D'ailleurs, c'était également de sa faute si Néfernéferouaton était là, debout les bras levés au ciel, tendant des offrandes au disque solaire. Dès sa naissance, il l'avait enchaîné à ce rôle de prêtresse à cause de son apparence. A cause de ses cheveux blonds presque blancs, rappelant l'éclat du soleil, le souverain avait vu en sa fille, un signe du Dieu Aton. Il avait été décidé après seulement quelques heures de vie, que la petite princesse, à peine née, vouerait sa vie au culte du disque solaire.

Alors, depuis qu'elle fut en âge de devenir prêtresse, elle exerçait ce rôle sans faillir, gardant dans son coeur toute trace de sa rancoeur et de son dégoût. Une fois la cérémonie terminée, la jeune femme avait pris l'habitude de distribuer quelques vivres aux dévots présent. Néfernéferouaton était sans doute le membre de la famille royale le plus proche du peuple. Celle-ci s'impliquait réellement dans cette tâche, elle recueillait les doléances, essayant de profiter de son statu pour influencer le pharaon pour plus de clémence, plus de considération, plus de pain, plus de tout pour espérer alléger la vie de ces pauvres malheureux. Apposer ses mains sur des corps blessés ou affectés par la misère et la maladie ne l'effrayait pas. "Princesse, il se fait tard, vous devriez rentrer au palais." Rappela doucement un prêtre de Aton qui leva le menton en direction du soleil qui baissait à l'horizon.

"Prêtre, j'ai entendu dire que certaines offrandes disparaissaient...que le temple avait été fouillé et que certains objets avaient été...enfin n'étaient plus là." Embarrassante question. D'ailleurs le prêtre désigné passa une main gênée sur son crâne parfaitement rasé. "Eh bien ce ne sont que des "on-dit" princesse. Vous ne devriez pas vous préoccuper de ça. Nous gérons la situation." Néfernéférouaton leva impassiblement le menton, haussant également un sourcil. Le message était parfaitement clair, cela ne la regardait pas. Maudits soient ces prêtres qui nageaient dans l'or et le luxe tandis qu'à leurs pieds gisaient le peuple affamé. "...Il reste encore de la nourriture à distribuer. Je rentrerai dès que j'aurais terminé."

Froidement, la jeune femme retourna à sa tâche, s'agenouillant devant les mains tendues. Ce qu'elle faisait était plutôt inédit et avait été décrié au départ mais Néfernéférouaton savait être convaincante. Elle finit par s'approcher d'un homme dont le visage était partiellement couvert pour cacher les cicatrices de son visage rongé par la lèpre. Ce dernier s'inclina très bas pour remercier la jeune femme. Lorsqu'elle tourna le dos pour aller chercher d'autres victuailles, le lépreux s'adressa à son voisin, un homme possédant des yeux aussi bleus que ceux de la prêtresse. Il prononça ces mots "C'est la princesse Néfernéferouaton. A chaque fois elle nous donne un peu de nourriture. Je ne sais pas si toute la famille royale est comme ça mais elle, elle est si généreuse..." La princesse continua sa tâche jusqu'à ce que tout le monde ait reçu sa part.

Le soleil était déjà couché depuis longtemps mais la princesse demeurait toujours dans le temple. Celui-ci était à présent vide, il n'y avait plus âme qui vive hormis deux medjaÿs qui bloquaient l'entrée au temple, sécurisant ainsi la présence de Néfernéferouaton. Celle-ci jetait un dernier regard sur les offrandes d'ors et de bijoux qui avaient été faites aujourd'hui. Elle recouvra ses magnifiques cheveux couleur des sables pour passer le plus inaperçu possible. Les rues la nuit, n'étaient pas sûres pour une personne de son statu. A présent au centre du temple, elle se tourna vers la représentation du Dieu Aton et murmura un "Plus dure sera la chute." Elle semblait le défier du regard. Comme elle pouvait le haïr...de tout son coeur.  

 
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horizon of Aton
Nardhek Ouserrê
Messages : 107
Date d'inscription : 04/04/2019
Rang : Pilleur des sables
Localisation : Un peu partout en Egypte
Relation : Les nomades du désert Lybique
Horizon of Aton
MessageSujet: Re: Celui qui s'applique à la vengeance garde fraîches ses blessures. [Nardhek] Celui qui s'applique à la vengeance garde fraîches ses blessures. [Nardhek] EmptyJeu 18 Avr - 10:15

Celui qui s'applique à la vengeance garde fraîches ses blessuresNéf' & Nar'
No matter how hard I try, you’re never satisfied. This is not a home I think I’m better off alone. ( Three Days Grace → Home ) ••• La vengeance , voilà le seul sentiment qui faisait battre mon cœur d'homme solitaire.. Une vengeance noire et sanguinaire , qui m'avait fait verser bien  des larmes au cours de défaites.. Akhenaton était désormais mort et jamais je ne pourrai avoir ma revanche sur ce souverain tyran.. Mais Aton est toujours là baignant l'Egypte de lumière pour mieux  nous aveugler. J'étais l'un des ouvriers de cette citée, et c'est sous ses rayons adents et la flagellation, que ce monde «  meilleur » s'est dressé.. J'étais un jeune garçon de seize ans, et j'avais vu des hommes mourir d'épuisement sous mes yeux.. On était loin du temps des grands bâtisseurs et de ces rois légendaires  qui jadis avaient choisi les pyramides comme tombeau. En ce temps là, les ouvriers recevaient le pain , la bière et la viande bovine en échange de leur dévotion pour le pharaon. De quoi tenir ces longues journées de travail sans défaillir ...
A ces souvenirs , je baissai un cours instant les yeux tout en restant caché dans la foule, qui acclamait la princesse Néfernéferouaton . C'était un temps ou l'ancien culte veillait sur l’Égypte et son peuple,  où la misère et la maladie touchaient que très peu des nôtres. J'avais de la chance d'avoir vécu jusqu'à mes trente ans, cela n'était  que très peu accordé par les dieux, ils étaient si en colère contre nous.. Envers  la trahison de Atoum et de ce pharaon que Bastet avait pourtant allaité. Le pays courrait à sa perte ,  et dans ces heures sombres, j'avais continué à me cacher dans le désert , pour dépouiller les égarés de leurs biens, avant de leur trancher la gorge.. Une triste barbarie qui avait fait de moi l'un des hommes les plus recherché de cet empire.  Ma présence en ces lieux était donc teintée d'audace et d'impudence, mais j'étais comme on dirait en mission.. Et voilà que tous les soirs je me présente au Temple du dieu Aton pour le dépouiller lui aussi de toutes ses richesses. Cela n'avait pas de grande valeur à mes yeux, n'étant pas un esclave de  ce Dieu unique... Mais ces objets étaient faits d'or et de pierres semi-précieuses. J'étais certain que j'en tirerai un bon prix de l'autre coté des frontières.Voyant le lépreux devant moi , s'approcher de la princesse , avec l'espoir d’être soigné de sa main divine , Je relevai mon morceau de lin blanc devant ma bouche et reculai, pour finalement disparaître subrepticement dans la pénombre de ce Temple. La nuit allait finir par tomber et comme à chaque fois, j'allais attendre patiemment dans l'obscurité.  Je n'étais pas un mendiant et je n'avais rien à recevoir de la progéniture de l'homme qui a fait assassiner mes deux parents. Plutôt mourir que de courber l'échine devant eux... Plutôt être torturé  jusqu'à mon dernier souffle que de renoncer à ce que je m'étais promis ce jour là.
Nout couvrant l’Égypte  pour  de son corps étoilé , je continuai à attendre le moment propice pour sortir de l'ombre. Il ne restait d'ailleurs plus que cette princesse qui priait Aton.. C'était d'un écœurant, tellement que je sentis mon sang bouillir dans mes veines. La digne fille du traitre qui a fait sombrer l'Egypte dans la peur et l'incertitude . Mais le jour viendra où les Dieux de l'ancien culte feront basculer le disque solaire et chacun d'eux repentiront de leurs actes en face de la déesse Maat et sa plume... De temps en temps, je jetai donc quelques coups d’œil à cette femme , avant de me rapprocher tout doucement d'elle. Un couteau à la lame incurvée brillait dans ma main, sous les flammes de ces torches encore allumées. "Plus dure sera la chute." Avait-elle dit avant que je m’immobilise, ce n'était surement pas à moi qu'elle s'adressait mais, j'avais pris ces mots à mon compte. C'est alors que , tel le serpent du désert je me jetai sur ma proie pour l'immobiliser  , la lame de mon arme glissant sous sa gorge. Voilà qui m'offrait déjà beaucoup de plaisir. Tu ne vas pas crier , n'est-ce pas? Aussitôt mon regard bleu rencontra le sien qui était de même teinte. Tu vas gentiment me conduire aux richesses de ce temple. Et on verra si ton dieu Aton fera un geste pour toi.  Je  la relâchai vivement, la poussant légèrement pour l'inviter à ouvrir la marche. Sa présence n'avait pas été calculée mais finalement, elle allait bien me servir.  
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horizon of Aton
Néfernéferouaton
Messages : 175
Date d'inscription : 01/04/2019
Rang : Princesse
Localisation : El Amarna
Relation : Eprise en secret du chef des Medjays Taharqa
Horizon of Aton
MessageSujet: Re: Celui qui s'applique à la vengeance garde fraîches ses blessures. [Nardhek] Celui qui s'applique à la vengeance garde fraîches ses blessures. [Nardhek] EmptyDim 12 Mai - 18:54



Celui qui s'applique à la vengeance garde fraiches ses blessures
Ft. Nardhek
Néfernéferouaton ne s'était rendu compte de rien lorsque l'ombre s'était glissée derrière elle pour poser sa lame froide et tranchante contre sa gorge. Elle resta figée sur place, complètement prise au dépourvue, statufiée des pieds à la tête. Cela ne prit que quelques secondes tout au plus avant que son cerveau ne reprenne le contrôle de son corps. La jeune princesse regarda à droite puis à gauche, essayant de trouver par des mouvements oculaires rapides la présence des deux medjaÿs qui étaient censés garder les lieux sécurisés tant que la princesse serait là.

Elle voulut crier pour appeler de l'aide mais l'injonction du scélérat ainsi que la pression de la lame sur sa peau tendre finir de convaincre la prêtresse de ne pas céder à la panique et ravaler son envie impérieuse de prévenir les gardes. Elle serait morte égorgée avant que ces derniers aient tournés le dos. Lorsque Néfernéferouaton fit face à son agresseur, elle détailla le visage de ce dernier, imprimant sa figure dans ses rétines pour le garder à tout jamais dans sa mémoire.

"Ainsi c'était vrai...des prêtres s'étaient plaints que certaines offrandes disparaissaient. C'était donc vous!"


La situation ne souffrait d'aucun doute possible. On lui avait rapporté que des offrandes manquaient et seulement quelques heures plus tard, la voilà qui était entre les mains d'un bandit qui lui demandait de le mener jusqu'aux trésors. Elle regardait à présent durement le bandit qui la menaçait toujours de sa lame, essayant d'être la plus courageuse possible et faisant preuve d'un très grand sang froid...pour une personne menant une vie plutôt protégée de ce genre d'évènements.

"Avant de vous mener à la salle des offrandes, je dois prévenir les medjaÿs qui gardent l'entrée. S'ils voient que j'ai disparu, ils vont paniquer et me chercher. Restez derrière ce pilier, il est suffisamment large pour vous cacher."

Ainsi, le voleur pourrait rester également près d'elle pour l'empêcher de faire quoi que ce soit qui pourrait être regrettable pour sa vie. Néfernéferouaton coopérait et agissait de la sorte pour se protéger. Elle essayait de ne pas avoir de paroles provocantes afin de ne pas éveiller l'animosité du type qui était de l'autre côté de l'arme.  

"Medjaÿs, je dois me rendre à la salle des offrandes, restez ici je n'en ai pas pour longtemps."


Ainsi prévenus, les gardes restèrent sans bouger à leur poste. Tournant les talons en usant de gestes calmes, Néfernéferouaton sentait néanmoins son coeur battre à tout rompre dans sa poitrine. Elle invita le bandit à la suivre dans un escalier étroit faiblement éclairé par des flambeaux.

"...Aton ne fera rien pour moi. Comme il ne fait rien pour personne d'ailleurs."


Lâcha la princesse comme un pavé dans une mare tandis qu'elle continuait de guider le voleur à travers tout un dédale de passages. Ils arrivèrent bientôt à la salle des offrandes où était entreposé les objets les plus rares et précieux. Elle jeta un rapide coup d'oeil à l'environnement, espérant trouver quelque chose qui puisse l'aider si jamais l'inconnu décidait de vouloir attenter à sa vie.

"C'est ici! Prenez ce que vous voulez et partez!"


Néfernéferouaton repéra non loin d'elle ce qui ressemblait à un bouclier...mais pas l'ombre d'une épée en vue. La pièce était éclairée par des braséros maintenus par des pieds en fer.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horizon of Aton
Nardhek Ouserrê
Messages : 107
Date d'inscription : 04/04/2019
Rang : Pilleur des sables
Localisation : Un peu partout en Egypte
Relation : Les nomades du désert Lybique
Horizon of Aton
MessageSujet: Re: Celui qui s'applique à la vengeance garde fraîches ses blessures. [Nardhek] Celui qui s'applique à la vengeance garde fraîches ses blessures. [Nardhek] EmptyVen 17 Mai - 10:11

Celui qui s'applique à la vengeance garde fraîches ses blessuresNéf' & Nar'
No matter how hard I try, you’re never satisfied. This is not a home I think I’m better off alone. ( Three Days Grace → Home ) ••• "Ainsi c'était vrai...des prêtres s'étaient plaints que certaines offrandes disparaissaient. C'était donc vous!"  Mes hommes et moi, pour être exact. Les pilleurs des sables plus connus sous le nom de Apirous. A ça remarque un sentiment de fierté m'envahit, j'étais plutôt connu dans la citée , un bandit insaisissable qui donnait du fil à retordre à la garde royale. A quel point ils étaient  tous des bons à rien à coté de moi , des hommes qu'on devrait jeter aux crocodiles, pour qu'ils les réduisent en morceaux  .. Ça fera une jolie histoire à raconter aux enfants le soir. Dis-je avant de laisser passer un petit rire amusé.  J'avais une telle arrogance face à cette princesse, alors que  je devrais faire comme tous ces gens et me plier devant leur suprématie . Elle était l'une des filles de Akhenaton et de Néfertiti , bénie  depuis sa plus tendre enfance par les rayons du  Dieu Solaire Aton. Mais comment vouer  serait ce une once de respect à ces meurtriers. L'Egypte connaissait des jours sombres depuis que son père en a fait qu'à sa tête, et le peuple n'était guère au bout de sa peine... Car même au  fond de son tombeau, l'esprit de Akhenaton était toujours là.. A envahir tous les cœurs de ses tentacules noires.  Le plus grand fléau que le pays aura connu, à cause de lui il ne restait plus rien des conquêtes égyptiennes, de la grandeur de cet empire et de ses richesses morales . Sur ces pensées, je pressai de plus belle mon couteau sur sa gorge. Elle avait peur bien bien qu'elle le dissimulait  , je pouvais apercevoir sa veine principale bouger sous les pulsions ardentes de son cœur.   "Avant de vous mener à la salle des offrandes, je dois prévenir les medjaÿs qui gardent l'entrée. S'ils voient que j'ai disparu, ils vont paniquer et me chercher. Restez derrière ce pilier, il est suffisamment large pour vous cacher." Comment savoir si cela n'est pas une entourloupe ?  Je restai un moment silencieux, la scrutant avec un regard empli de suspicions, puis finis par lâcher ma prise sur sa gorge.   Fais vite princesse ! Dis je alors avant de la pousser brutalement en direction de l'entrée du palais. Ma lame était à présent à son dos, alors que moi j''avais disparu dans l'ombre des piliers. "Medjaÿs, je dois me rendre à la salle des offrandes, restez ici je n'en ai pas pour longtemps."  Mon envie de les tuer était irrésistible, cependant je ne fis rien. J'avais des hommes un peu partout dans cette citée, et ils ne tarderont pas à venir chercher leur chef.  Nos pas ,  nous emmenant jusqu'à un escalier, un lourd silence tomba. Je pouvais dès lors entendre sa respiration de plus en plus vite et soutenue. Plus on s'enfonçait dans l’obscurité plus la princesse se demandait bien si elle en ressortir vivante de la pièce des trésors ; La tuer ne faisait pas partie de mes plans , mais si elle venait à les contre carrer alors oui , son noble sang  coulera le long de ma lame. "...Aton ne fera rien pour moi. Comme il ne fait rien pour personne d'ailleurs."  curieux qu'elle dise ça, alors qu'elle porte le nom de son Dieu dans son prénom. Encore une ruse pour m'endormir.. Aton n'entend plus tes petites prières.. Lâchai-je moqueur tout en maintenant mon arme blanche sur sa nuque. Dommage pour elle, il était désormais le seul Dieu de l’Égypte et cela à cause des caprices de son paternel, qui en faisant cela à bouleversé les croyances d'antan.  Sa famille était maudite des Dieux, et le jour viendra ou l'un après l'autre il allait mourir de maladie... En-tout cas c'est ce que je souhaite, histoire qu'ils comprennent ce qu'endure le peuple .  "C'est ici! Prenez ce que vous voulez et partez!"  Aussitôt, je stoppai le pas, mon regard se posant sur les milles merveilles en or qui se tenaient déjà à l'entrée de cette chambre d'offrandes. Voilà si longtemps que je la cherchais, mais ce temple est une véritable labyrinthe . Sois en certaine , je ne vais pas me faire prier , Aton ne mérite pas autant de présents. Pénétrant alors dans cette chambre sacrée, je pris le soin d'entrainer avec moi la princesse. Elle pourrait me trahir, je n'avais pas confiance en elle, bien que la blonde  se dit déçue de son Dieu. J'ai tout de même une petite interrogation.. Repris je tout en observant les offrandes , dans les moindres détails. Pourquoi avoir perdu foi en Aton? Princesse Néfernéferouaton En échange de cette réponse, j'étais moi même enclin à répondre à l'une de ses interrogations à mon sujet.
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Celui qui s'applique à la vengeance garde fraîches ses blessures. [Nardhek] Celui qui s'applique à la vengeance garde fraîches ses blessures. [Nardhek] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Celui qui s'applique à la vengeance garde fraîches ses blessures. [Nardhek]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» quelques GARDE
» Decors garde impériale
» Garde de la citadelle
» Tour de garde du Rohan
» Avant garde ork

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bataille de Tell El Amarna ::  :: el-Amarna :: Grand temple d'Aton-